Recto d’une carte postale de Georges Borgeaud adressée à sa mère pendant son préceptorat en Belgique.

Fermer la fenêtre