2006

14 février. Mise en ligne du site www.georgesborgeaud.ch. 23 février. André Durussel, directeur de la revue culturelle suisse Espaces (1975-2000) et auteur notamment d’une biographie de Georges Borgeaud nous écrit : « C’est avec beaucoup d’émotion et un immense plaisir que je découvre ce site de la Fondation Calvignac consacré à Georges Borgeaud, cet ami qui m’avait accordé son chaleureux tutoiement. / Je tiens à vous signaler que les archives d’ESPACES contiennent plusieurs articles sur ou de Georges Borgeaud, en particulier cet inédit intitulé « Il faut que nos personnages aient toutes leurs dents », publié dans ESPACES de novembre 1983, puis repris dans Mille Feuilles, Tome 3 (1997), p. 77 à 80. / Il y a aussi tout un dossier de correspondance qui est fort intéressant. […] » Il nous réécrit le 27 : « Quel immense travail de dépouillement et de saisie dans cette correspondance de Georges Borgeaud déjà accompli ! Une fois encore, je découvre tout cela avec un immense plaisir. La lettre du 15 novembre 1993 est particulièrement intéressante et je vous remercie vivement d’en avoir reproduit de larges extraits. […] »

7 mars. Monsieur Markus Hediger, photographe et ami de Georges Borgeaud, nous signale qu’il est l’auteur de la photo avec le chat Carlos.

29 août. Alan Leach écrit d’Angleterre pour nous dire que les Graeffe, chez qui Georges Borgeaud est précepteur en 1935, font partie de sa famille. Il nous donne les noms des personnes présentes sur la photographie publiée, ainsi qu’une information sur le voyage en Angleterre de début août 1935, information que nous reproduisons.